Michel

Chroniqueur Minervois

J’ai débuté ma carrière dans la grande presse (Paris Match) à 18 ans, bien plus proche de la bière que du vin. Ce n’est qu’après mon service militaire, en effectuant à la fin des années 70 un micro reportage sur une des premières écoles de dégustation, animée par celui qui allait devenir mon complice de longues années durant, Christian Flacelière, que j’ai embrassé la passion du vin. D’abord en ouvrant un des premiers bars à vins de la Capitale avec Christian, « La Dame Jeanne », puis en parcourant en duo ou en solo le vignoble européen pour la Revue du Vin de France, Cosmopolitan, VSD, le Chasseur Français, Femme Actuelle, Cuisine et Vin de France, Slow Food, j’en passe et des meilleurs… Tout en collaborant à plusieurs guides vineux et touristiques.

Comme il se doit, j’en ai profité sur la lancée pour me faire remarquer en publiant quelques ouvrages peu savants, mais très enrichissants : « Paris en Bouteilles » pour commencer, puis un livre sur les Corbières, un autre sur « Les Grands Crus du Languedoc et du Roussillon » et, pour finir, un dernier sur Maury. Je reste ouvert à toutes propositions…

Entretemps, à la fin des années 80, j’ai décidé de m’installer au soleil de Perpignan ayant décelé chez moi une grande passion pour les vins du Sud. J’ai même dix années durant cultivé de la vigne à Banyuls-sur-Mer en un micro vignoble qui rassemblait plusieurs d’entre nous vignerons, journalistes, sommeliers… pour un « Terra Vinya » assez unique en son genre.

Vers la fin des années 90, j’ai fait mon « coming out » en me déclarant fou de Carignan et en présidant un temps l’association Carignan Renaissance. De nouveau, en 2009, avec des proches, je suis devenu copropriétaire d’un hectare de Carignan vers Tresserre, en vue du Canigou. Notre vin s’appelle « Puch », c’est un vrai vin de copains. Et plus récemment, je me suis posé au cœur de Béziers histoire de me rapprocher de certains vignerons amis et de respirer l’air du Languedoc.

Aujourd’hui ce que j’aime le plus dans le vin, c’est la personne qui est derrière, sans oublier les paysages qui l’ont vu naître. Les plus grands vins du monde sont bien ici, j’en suis certain.

Les articles de Michel